icon_citationLa Société Française d’Histoire du Sport (SFHS) est une association composée principalement d’universitaires et de professeur.e.s agrégé.e.s appartenant au champ des STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). Après un premier élan dans les années 1980-1990, elle renaît au début des années 2000. Elle se donne comme fonction d’instiller une dynamique de reconnaissance à une discipline qui mérite de dépasser le cercle intime des initié.e.s pour s’épanouir, par ses analyses pertinentes, dans une société où « le sport appartient à tout le monde ».

Edito n°11 (janvier 2019) Une nouvelle politique et de nouvelles missions

Chères et chers membres de la SFHS, chères et chers sympathisant·es, chères lectrices et chers lecteurs, Comme il est de coutume à chaque début d’année, le président et les membres du Conseil d’administration (CA) sont heureux.ses de souhaiter une excellente année 2019 à toutes les adhérentes et à tous les adhérents de la Société française d’histoire du sport (SFHS), aux passionné.es d’histoire du sport et à toutes les visiteuses et à tous les visiteurs du site web de la société. La dernière réunion du CA de la SFHS, qui s’est déroulée le 11 janvier 2019 à Paris, a permis de dégager les grandes lignes politiques qui guideront les actions de la société savante pour les quatre prochaines années. Il nous tient donc à cœur de les exposer dans le présent éditorial et de vous signaler les missions dévolues aux membres du CA. Comme vous pourrez le constater, il a été décidé d’attribuer une vice-présidence à chaque mission que le CA a repérée comme étant importante pour la communauté des historiennes et des historiens du sport. En premier lieu, les membres du CA ont choisi de rappeler les quatre axes principaux qui permettront d’assurer au quotidien le bon fonctionnement de la société savante : - défendre les intérêts scientifiques, épistémologiques, institutionnels et professionnels de l’histoire et des historien.nes du sport devant les instances nationales et internationales par la participation et la représentation de la société savante lors de la mise en place de différentes commissions et conseils décisionnaires (CNU, commission des programmes des concours, groupes de réflexions sur les concours de recrutement des enseignants d’EPS, GDR-CNRS « sport et activité physique », etc.) ; - veiller à la meilleure circulation possible de l’information en direction des adhérent.es de la société savante et de la communauté scientifique et universitaire ; - assurer un fonctionnement démocratique et faire du CA et de la SFHS un espace de débat et de discussion grâce à la multiplication des consultations des membres et à leur participation aux décisions ; - valoriser les projets collectifs scientifiques, épistémologiques et professionnels et soutenir toute initiative jugée pertinente pour la communauté historienne du sport permettant de regrouper les forces vives des adhérent.es et de faire de la Société française d’histoire du sport un lieu de sociabilité et d’échanges en poursuivant les actions scientifiques menées depuis plusieurs années (Carrefours de l’histoire du sport, journées d’études, etc.). En second lieu, les membres du CA se sont accordés sur la détermination de deux nouvelles directions pour les quatre prochaines années : - Accroître le rayonnement scientifique de la SFHS en favorisant les actions et les projets collectifs des membres de la SFHS et en faisant en sorte que cette société savante devienne force de propositions pour des programmes scientifiques et le dépôt de projets de recherche dans le domaine de l’histoire du sport au niveau national (projets muséographiques, projets ANR, projet UOH, etc.) ou international/européen (projet H 20-20) ; - Proposer la mise en œuvre d’une formation (université d’été) et/ou d’un Master international de recherche (MIR) en histoire du sport porté collégialement par la SFHS sollicitant les membres intéressés et leurs universités, en permettant l’inscription des étudiant.es dans chaque établissement et la réunion des moyens des établissements partenaires. Pour atteindre ces diverses perspectives, les membres du CA assureront des missions spécifiques correspondant chacune à une vice-présidence : - Vice-Présidence « étudiant.es » : Lise Cardin - Vice-Présidence « patrimoine et muséographie » : Aurélie Épron - Vice-Présidence « communication » : Marion Philippe - Vice-Présidence « concours » : Thomas Bauer - Vice-Présidence « manifestations scientifiques » : Olivier Chovaux - Vice-Présidence « formations » : Denis Jallat - Vice-Présidence « relations internationales » : Philippe Liotard - Vice-Présidence « revue SSS » : Jean-François Loudcher - Vice-Présidence « recherche » : Luc Robène - Secrétaire : Doriane Gomet - Trésorier : Yohann Fortune - Président : Christian Vivier Enfin, nous reviendrons vers vous très prochainement afin de vous faire part des résultats des deux consultations qui ont été lancées dernièrement, à savoir la préparation des prochaines élections au CNU (automne 2019) et la définition de la position de la SFHS à l’égard des premières épreuves écrites des concours de recrutements des enseignant·es. Hisportiquement Le président au nom des membres du CA de la SFHS