icon_citationLa Société Française d’Histoire du Sport (SFHS) est une association composée principalement d’universitaires et de professeur.e.s agrégé.e.s appartenant au champ des STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). Après un premier élan dans les années 1980-1990, elle renaît au début des années 2000. Elle se donne comme fonction d’instiller une dynamique de reconnaissance à une discipline qui mérite de dépasser le cercle intime des initié.e.s pour s’épanouir, par ses analyses pertinentes, dans une société où « le sport appartient à tout le monde ».

Edito SFHS n° 18 La SFHS et les sociétés savantes de sciences sociales du sport au cœur de la mise en place des Etats généraux « Sports et SHS » -Le Congrès international de Montpellier du 18 au 21 janvier 2022-

Les membres du Conseil d’administration (CA) de la SFHS espèrent que vous et vos proches êtes en bonne santé et que la charge de travail inhérente aux dispositions prises depuis octobre dernier demeure supportable. Depuis la mise en place du GDR « Sport et Activités physiques » fin 2018, nous tentons de vous informer au mieux des démarches et travaux réalisés par les membres du CA de la SFHS autour de ce dossier (cf. Edito n°15 du mois d’octobre 2019) et de la place des historien.ne.s du sport au sein de l’ambitieux projet « Génération 2024. Des Jeux pour durer » et du « projet Héritage » (https://www.paris2024.org/fr/heritage). Nous entendons les discours éducatifs, citoyens, sanitaires, écologistes et sociaux à propos de ces prochains Jeux olympiques et paralympiques (JOP) teintés de l’espoir d’être le levier d’une société plus inclusive et solidaire. Toutefois, la déclinaison, la mise en œuvre et l’évaluation de telles visées peuvent-elles faire l’économie d’un travail de mise à distance réflexive – et critique – afin de considérer les enjeux épistémologiques et éthiques associés au projet politique d’accompagner et de valoriser les effets « bénéfiques » de cet événement mondial ? La référence aux travaux publiés depuis un peu plus de deux décennies sur la notion d’héritage des JOP est-elle suffisante pour penser la réception et les éventuels effets de l’organisation de l’événement sur des pratiques historiquement et socialement ancrées ? Depuis la fin de l’année 2019, l’idée a germé au sein des sociétés savantes de sciences sociales du sport, lesquelles œuvrent de concert voici quelques années déjà, d’envisager l’organisation collégiale d’un congrès international permettant de questionner cette notion d’héritage des grands événements sportifs afin d’en souligner les angles morts et les limites. Deux membres du CA (Denis Jallat et Luc Robène) associés au Président de la SFHS ont collaboré ces derniers mois, à maintes reprises, avec les représentant.e.s et les présidents d’autres sociétés savantes (AFRAPS, ARIS, M2S, SFHS, SFPS, 3SLF), les délégué.e.s des ministères impliqués (MESRI, MS), de l’ANS, du COJOP Paris 2024 et la Directrice adjointe de l’InSHS (CNRS) entre autres, afin de mettre sur pied une organisation d’envergure. L’idée générale est de montrer en quoi les champs de recherche en sciences sociales du sport offrent un ensemble de connaissances fines (sur les usages du sport, les acteurs du sport, l’histoire et le fonctionnement des organisations sportives, les représentations et imaginaires du sport, les modalités d’intervention en sport, etc.) ainsi que des outils, tant conceptuels que méthodologiques, indispensables pour permettre la compréhension, l’accompagnement et l’évaluation des effets multiples et complexes liés à l’organisation des JOP de Paris 2024. Nous y sommes donc aujourd’hui. Après de longs mois d’échanges fructueux, nous avons le plaisir de vous adresser cet appel à communications pour cet événement qui se déroulera du 18 au 21 janvier 2022 à Montpellier. Cette manifestation devrait accueillir des centaines de communiquant.e.s et un public varié. Ce rendez-vous sera un événement majeur pour les sciences sociales du sport. L’appel à communications (fichier joint) expose le projet scientifique détaillé qui vous permettra d’apprécier la richesse du programme et d’envisager une ou plusieurs interventions (les propositions sont à soumettre sous la forme de résumés à déposer sur le site : https://enjeux-des-jeux-2022.com avant le 16 avril 2021). Trois grands objectifs se dégagent : 1- Réaliser une synthèse et un bilan des travaux de recherche menés en SHS sur le sport depuis les années 2000, en mettant en exergue les acquis des différentes disciplines concernées ; 2- Montrer en quoi ces acquis permettent de questionner, à l’aide d’approches scientifiques distanciées, les enjeux actuels heuristiques (et notamment ceux associés à Paris 2024) pouvant être utiles dans la construction, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques sur le sport ; 3- Contribuer à l’identification de problématiques à l’articulation des disciplines en SHS autour desquelles des consortiums de recherche pourraient se structurer. En espérant que cette proposition recevra votre adhésion et votre enthousiasme, et que les sympathisant.e.s et membres de la SFHS seront nombreux à y participer afin de représenter l’histoire du sport lors de ce colloque. Bien cordialement, Le président et les membres du CA de la SFHS